Les différents types de jardin

boutique-jardin.fr : le spécialiste du mobilier de jardin

Commandez votre mobilier de jardin chez boutique-jardin.fr, et découvrez tous nos produits de qualité sur notre site internet.

 

Le jardin à l’anglaise

Le jardin à l'anglaise est généralement mis en opposition avec le jardin à la française dont il prend le contre-pied esthétique et symbolique. Jusqu'au18ème siècle en Angleterre, l'architecture et l'art du jardin étaient sous influence française. Cette influence prit fin avec la montée d'une esthétique privilégiant la redécouverte de la nature sous un aspect sauvage et poétique. Dès lors, on recherche l'équilibre des volumes sans la ligne droite imposée, on recherche la variété et l'accord des coloris et des matières végétales. Le jardin à l’anglaise se construit avec des parcours sinueux aboutissant sur un « point de vue » où un peintre poserait son chevalet. Un bon nombre de concepteurs de jardin était d'ailleurs des peintres. La composition d'un « point de vue » correspond à celle d'un tableau. Cet art du jardin à l'anglaise va se répandre en Europe où même à Versailles, un petit jardin à l'anglaise est conçu au Petit Trianon pour la reine Marie- Antoinette. Les principales caractéristiques du jardin à l'anglaises sont d'une part l'apparence non domestiquée de la végétation donnant une impression naturelle, ainsi que la présence de fourrés, d'arbustes et d'éléments architecturaux contribuant à sa décoration ( grottes, rochers, statues, bancs...) Ce type de jardin se veut paysage, œuvre d'art.

 

Le jardin à la française

Le jardin à la française porte à son apogée l'art de la symétrie et de l'ordre. Cet art prend toutes ses lettres de noblesse sous l'impulsion de Louis XIV au 17ème siècle. Avant cela, les jardins étaient enclos sur le modèle médiéval. Louis XIV accède au pouvoir avec ses rêves de magnificence. Le jardin démontre la grandeur et la maîtrise du Roi. Le jardin n'est alors plus seulement un lieu de promenade et de culture potagère, il devient prolongement du château et doit répondre aux mêmes critères architecturaux : symétrie, ordre et perspective. Sa création commence à partir de l'appartement principal du Roi, avec une allée centrale axe de  la perspective. De chaque côté de cet axe s'ordonnent les parterres, les allées, les bassins et les alignement d'arbres. L'ensemble total est découpé en pièces ( salles, chambres etc...) Chaque pièce ayant un rôle dans le parcours de promenade. Des statues et des topiaires ponctuent ces pièces et leurs couloirs. Dans l'aménagement du jardin, les pièces d'eaux sont les plus spectaculaires et prestigieuses. Cet art du jardin est à son apogée sous Louis XIV où le jardin supplante le château lui-même. Les plus magnifiques jardins à la française sont au château de Versailles, à celui de Chantilly, de Vaux le Vicomte, mais également au sein du jardin des tuileries et du parc de Sceaux.

 

Le jardin japonais

Au japon, le jardin n'est pas conçu à des fins d'agrément mais à des fins de de contemplation ; il est conçu comme un tableau. Ce jardin doit procurer un sentiment de quiétude et de sérénité. Les japonais créent des jardins quelle que soit la taille de leur espace : un bonsaï sur un rebord de fenêtre ou sur un meuble, jusqu'au jardin intérieur au centre de la maison. Le jardin japonais se compose de végétaux, essentiellement des rhododendrons, des iris, des azalées, des magnolias, orangers, citronniers ou cerisiers du japon. On y trouve des lanternes (toro), placées au bord d'une allée ou près d'un bassin comme élément décoratif. Il y a également des pierres à eau ( « Mizubashi » ou "Tsukubai ») ; pierres creusées pour former un petit bassin. Vous y trouverez des « pas japonais » ( « tobi-ishi ») servant à guider le promeneur dans le jardin en lui évitant de marcher sur les mousses et la terre. Le jardin japonais est souvent clôturé par des bambous. Le sol est tapissé de mousses ou de fougères, une alternative au gazon. Le jardin japonais dispose très souvent d'un étang ou d'une mare peuplé de nénuphars, de roseaux, de lotus et d'iris ainsi que de poissons (carpe koï). Ce jardin est complété de petis arbustes de houx et de cognassier du japon ainsi que d'arbres taillés en pleine terre(bonsaïs, thuyas, pins)

 

Le jardin à l’italienne

Le jardin à l'italienne naît dans la région de Florence à la renaissance. Il se caractérise par une excellente exploitation du paysage environnant d'où une composition étagée en terrasses et ouvrant sur de larges perspectives. L'utilisation d'écrans de végétation taillés et la composition des plans horizontaux en terrasse structurent et mettent en valeur le paysage de la campagne italienne. Le jardin à l'italienne prône la division mathématique de l'espace dominée par la géométrie et la symétrie. On y trouve des statues imitées de l'antique ( statue de Jupiter ou statue colossale de l'Apennin), la présence reposante de l'eau ainsi que des grottes et un labyrinthe... Ces jardins mettaient en valeur la villa autour de laquelle il se situait et servaient de théâtre à de fastueuses fêtes. Cet agencement du jardin répond aux mêmes critères que dans la peinture de la renaissance italienne. Les historiens considèrent les guerres d 'Italie (1515) comme point de départ de la Renaissance en France et, à juste titre ; c'est la Renaissance en italie qui provoquera un mouvement similaire en France. On trouve en France des jardins à l'italienne au château de Fontainebleau ou au château d' Ambleville dans le Val d'Oise.

 

Le jardin de rocaille

La rocaille ou jardin alpin nécessite un espace naturel en pente ou créé dans ce but, imitant la pente naturelle d'une montagne. La rocaille est un subtil agencement de blocs de roche et de petites pierres parsemés d'arbustes et de petites fleurs de montagne. Les arbustes ( Érable du Japon, Daphnés, Genévriers et Pins nains etc...) rythmeront la rocaille. Les autres plantes de rocaille sont très variées : l'aster des Alpes, la campanule, le phlox, l'aubriète, le sédum la joubarbe, l'oeillet, le serpollet, le panicaut, la gentiane ou l'edelweiss. Elles sont nichées au creux de la roche ou dévalent la pente. Le jardin de rocaille est donc la reconstitution d'une scène paysagère naturelle de montagne avec d'importants dénivelés et l'omniprésence de la roche. C'est une composition propre au jardin irrégulier et paysager. Dans un jardin, une rocaille permet de laisser libre cours à son imagination en mélangeant le minéral et le végétal. Non seulement une rocaille maintient les talus instables, mais elle peut, à elle seule, être la tête de composition du jardin autour de laquelle s'articulera le reste du jardin à aménager. Une rocaille permet d'intégrer des plantes de collection dans l'aménagement du jardin.