Le jardin au fil des ages

Le jardin des origines à nos jours

L'histoire du jardin de la Renaissance à aujourd'hui.

 

Etymologie du mot « jardin » : « jardin » remonte probablement à un gallo-romain « hortus gardinium» signifiant « jardin entouré d'une clôture ».

 

Le jardin à la Renaissance

A la Renaissance, on se réfère aux modèles de l' Antiquité en privilégiant le modèle du jardin romain, planté de buis, de formes topiaires et aménagé sur un terrain en pente agrémenté de terrasses. Les éléments dominants de ce jardin sont la pierre et les jeux d'eau. C'est également à cette époque que sont créés les labyrinthes de verdure ( labyrinthe des jardins du château de Chenonceau).

 

Le jardin au 17ème

Au 17ème, ce sont les jardins à la française qui prévalent avec le triomphe de la rigueur, un axe central ligne de fuite à l'infini ( Le Nôtre) et une volonté de dompter la nature ( symétrie, art topiaire).

 

Le jardin au 18ème

Au 18ème siècle, ce sont les jardins à l'anglaise qui dominent avec un jardin paysager planté comme un tableau ( influence de Poussin et Le Lorrain). Ce jardin se caractérise par son asymétrie, son irrégularité, un « retour à la nature ».

 

Le jardin au 19ème

Au 19ème, sous l'influence d'Haussman, on souhaite « faire respirer la ville, l'aérer»( parcs, jardins, grandes artères). Il s'agit d'apporter de nouveaux espaces de loisir et de l'air aux parisiens en ouvrant des espaces notamment grâce aux grandes artères et aux grands parcs publics, sous l'impulsion d'Haussman. Le bois de Boulogne fut ainsi créé, suivi de l'aménagement du Bois de Vincennes, du Jardin du luxembourg, du Parc Monceau (1861), la création des jardins des Buttes Chaumont ( 1864- 1867) et du Parc Montsouris. L'ensemble compte également de nombreux squares, un système de parterres et de rangées d'arbres destinée à relier entre elles les principales réalisations.

 

Le jardin au 20ème

Le 20ème siècle est celui de l'urbanisme dominé par des préoccupations d'environnement et d'écologie. Ceci se traduit par la création d'espaces d'agrément végétalisés et d'agencement de votre mobilier de jardin (engazonnés, plantés de fleurs et buissons, parfois garnis de pièces d'eau). Ces espaces sont esthétiquement intégrés au milieu urbain et péri-urbain. De grands jardins horticoles où raffinement et considérations écologiques se rejoignent voient le jour ( Parc André Citroën construit entre 1986 et 1992.)